French Chinese (Simplified) Dutch English Hindi Italian Portuguese Spanish

Salon International du Tourisme et de l’Hôtellerie de Ouagadougou (S.I.T.H.O)

Jean Paul Koudougou, président du CNO du SITHO : « L’Etat exonère les hôteliers, les restaurateurs de certaines taxes »

PCNOLa 12e édition du SITHO bat son plein. Le président du Comité national d’organisation (CNO), Jean Paul Koudougou, explique les initiatives mises en place pour promouvoir la destination Burkina Faso.

Le Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) met l’accent sur la fréquentation des sites touristiques par les Burkinabè. Pourquoi le tourisme interne intéresse peu les nationaux ?


La situation du tourisme interne est plus ou moins mitigée dans toute la sous-région ouest africaine. En plus du facteur sécuritaire, notamment les menaces terroristes, les sites ne sont pas réellement aménagés. Ce qui réduit considérablement leur attractivité. Ils sont aussi difficiles d’accès, ce qui décourage les bonnes volontés en termes de visite. Ajouter à cela, le problème sécuritaire avec tous les attentats principalement dans le Nord ; ce sont des facteurs qui jouent sur la grande fréquentation de nos sites. Mais le chef de l’Etat a donné des instructions assez fortes pour faire des propositions audacieuses pour une véritable relance de cette filière. Par rapport au contexte sécuritaire, l’Etat exonère les hôteliers, les restaurateurs de certaines taxes. L’objectif est qu’ils puissent investir dans du matériel de sécurité.


Après le SITHO, allez-vous continuer à promouvoir le tourisme interne ?
La promotion du tourisme interne fait partie des mesures fortes de la Politique nationale du tourisme(PNT). Renforcer l’attractivité interne des sites touristiques fait partie de la politique nationale du Tourisme. Il faut maintenant des activités pour atteindre cet objectif. Prenez par exemple, Semis de répliques qui est un concept qui va permettre de répliquer certains éléments révélateurs de l’identité culturelle et touristique burkinabè et les placer dans des lieux fréquentés. Les messagers du Faso seront les ambassadeurs du Burkina Faso à travers le monde. Il y aura un travail à faire avec les écoles et les Burkinabè pour les inciter à aller visiter les sites touristiques du Burkina Faso. Autant d’activités qui entrent dans la promotion de la destination Burkina Faso. Sans oublier d’autres activités comme les 71 heures du Burkina Faso. La collaboration avec les ministères en charge des Transports et de l’Environnement va permettre aux Burkinabè d’avoir facilement accès à leurs sites et leur donner l’envie de les visiter.


Quel sera le rôle des Comités consultatifs d’initiatives pour la promotion du tourisme ?
Ces comités seront une plateforme d’échanges animée par des professionnels. Ils vont orienter les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie.
Le SITHO 2017 porte aussi une attention particulière sur le patrimoine immatériel burkinabè. Pourquoi ?
Le tourisme peut être des valeurs immatérielles et pas forcément un site à visiter. Prenez le cas de Tahiti qui est connu pour ses fleurs offertes aux touristes. Chez nous, nous avons plusieurs valeurs. Citons par exemple, le faux départ du Mogho Naaba.


Pourquoi avez-vous le Niger comme pays invité d’honneur ?
Le Niger est un pays frère qui a toujours accompagné toutes les éditions du SITHO. Il était normal de lui manifester notre reconnaissance et le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Ahmet Botto, nous a fait honneur d’être là.


Alassane KERE

 

Meilleurs Exposants

Newsletter

Sponsors & Partenaires

Vidéos

Nos Contacts

Secrétariat Exécutif du SITHO:  Siège ONTB: 4ème Etage Immeuble LONAB 
Adresse postale: 01 BP 1311 Ouagadougou 01
Tel : 226 25 31 19 59/60    
E.mail : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Site web : www.ontb.bf / www.sitho.bf